• Nouvel album FRACANUSA, sortie le 21.12.2018 •



Bonnes nouvellesAgenda des concertsBiographieDiscographieLiens, crédits & contactPage pro
Mailing-listTwitterInstagramYouTubeFacebookBandcampSoundcloud
Toutes les chansons

(BL) Répertoire de Bastien
(R) Reprises

Paroles disponibles
  21 décembre
  A tes souhaits
  Absent
  Autant
  Aux pieds
  Cliché
  Comme à la guerre
  Contretemps
  Essai
  Félins
  Ils attendaient
  J'aurais dû
  Je viens vers toi
  L'inconfiance
  La première
  Le banc
  Lumière
  Mauvais temps
  Neige et soleil
  Où aller
  Pleine lune
  Plus haut
  Pour toi
  Sans rancune
  Si tu
  Sur
  Une croix sur soi


Bastien

Cliché
(Bastien Lucas / Bastien Lucas)
Juste de simples amis,
Complicité hors des lits…
Qu’ils aient beau dire, nier et prouver,
Y’en a toujours pour s’imaginer…

Juste de simples amis,
Sans bague au doigt mais comme si.
Les rôles étaient clairs, ils ont foncé ;
Difficile de suivre et de s’y retrouver…

Ça ressemble tellement à des scènes de ciné,
Des clichés, déjà vus, usés,
Ça fait de beaux romans pour se changer d’idées,
Ou s’en donner de plus osées…

Juste deux simples âmes seules,
Et plus et moins qu’elle le veulent
Pour avec peu se faire tant de bien
Et s’en vouloir d’en avoir besoin…

Juste deux simples âmes sûres
D’être honnêtes et sans bavure,
Ni plus ni moins que comme frère et soeur,
Mais chez les âmes il n’y a pas d’amour censeur…

Ça ressemble tellement à des scènes de ciné,
Des clichés, déjà vus, usés,
Ça se refuse pourtant à s’y laisser tomber,
Revoir sa vie pour un ticket…

Un jour le temps qui s’y prête,
Des couverts en tête à tête,
Les gestes avancés, rapides élans,
Et refermés en infirmes amants…

Les verres qui montent à la tête,
Les rires et les voix de fête
Puis les silences qui laissent les regards
Faire s’effondrer les derniers remparts…

Et qu’est-ce qu’ils tournent à présent ?
Le dos, la page ou les sangs ?
Les questions les plus banales :
Est-ce que c’est mal ou normal ?
En amour, chacun a mis
Sa main sur le coeur, promis,
Quand, à l’inverse, en amis,
Le coeur est sur la main, lui ;

Le fiancé demande la main, la leste,
Et l’ami ne fait que prendre ce qui reste…

Le temps de se faire un film, ils l’avaient déjà changé,
En avaient déjà vu assez.
Leurs chances étaient infimes, ils le réalisaient :
Ils aimaient à guichets fermés.